Achat local

Avec la volonté de faire des achats écoresponsables vient de nouvelles questions. Pour ma part, mon questionnement le plus fréquent est sans emballage, bio ou local?

Il y a plusieurs raisons de vouloir acheter local. La distance parcourue par les aliments en est une importante. Une autre bonne raison, c’est d’encourager notre économie. Les États-Unis sont très forts sur le « American made » mais ici au Québec (Canada)… meh.

On s’entend qu’une banane ne sera jamais locale, alors, à moins d’éviter d’en manger, elle aura parcouru toujours une grande distance avant d’atterrir dans notre assiette. Il est cependant possible d’opter le bio, qui permet de s’assurer que les travailleurs et l’environnement n’ont pas été exposés à des pesticides par notre consommation.

Manger selon les saisons est un concept que j’ai découvert « sur le tard ». Nos parents le faisaient instinctivement parce que certains produits frais étaient hors de prix en hiver, mais aujourd’hui tout, ou presque, est accessible à l’année. Avec mon fermier de famille, mes paniers suivent les récoltes et je dois m’adapter à l’abondance d’aliments à certains moments de l’année. Cette année je vais essayer le cannage maison pour remplacer les conserves que j’achète régulièrement à l’épicerie (tomate, maïs, etc.) afin de poursuivre mon utilisation d’aliments locaux hors saison.

L’achat local ne se limite pas aux aliments frais. Puisque je tente de limiter mes achats impulsifs, ça me donne plus de temps pour rechercher des produits de remplacement fait ici. Mes produits de pharmacie (sauf les médicaments) sont presque tous locaux et j’essaie de favoriser les designers québécois, lorsque le budget est là.

L’endroit où on achète le produit a aussi son importance. J’ai la chance d’habiter un quartier vivant et puisque je veux qu’il le reste, j’encourage les petites boutiques près de chez moi. Ça aussi c’est de l’achat local, même si les produits ne le sont pas toujours.

Même le local à ses limites et ses contradictions. Le prix est une limite importante, même si je crois qu’il est préférable d’acheter moins et mieux, des fois, l’option locale est juste hors de prix. De plus, local ne veut pas nécessairement dire meilleure qualité. Parfois, nous croyons faire un bon coup, pour finalement réaliser que notre manteau est finalement produit à l’autre bout du monde. Et puis il existe aussi des entreprises d’ailleurs qui font leurs produits ici, avec des aliments et des employés québécois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s