Le recyclage n’est pas la solution

Je viens d’une petite ville du nom de Kingsey Falls. Ville mieux connue comme étant l’endroit où se trouve le siège social des usines Cascades.

J’ai appris la base du recyclage avant même qu’une collecte soit en place. Je sais comment est fait le papier recyclé et comment en faire avec un malaxeur et un moustiquaire. Je sais que le styromousse est fait de résidus de pétrole. Je possède (merci à ma maman) un des premiers modèles de bancs en plastique recyclé. Je sais ce qui se passe dans une usine de tri de matériaux parce que j’y ai déjà travaillé.

Pour moi, recycler est non seulement normal, c’est aussi une nécessité.

C’est pourquoi ce fut difficile d’admettre que recycler n’est pas la solution.

Le temps a beaucoup changé depuis mon enfance. Ce temps où mon père rapportait ses sacs de papier à l’épicerie pour les réutiliser, où ma mère lavait ses sacs de plastique pour la nourriture et où mon grand-père entreposait ses vis dans ses vieux pots de tabac. Aujourd’hui, tout est conçu, ou presque, pour un usage unique. Et ce qui pourrait être réutilisé se retrouve souvent au recyclage. Mais on recycle, c’est ça l’important, non?

Non. Le recyclage ne se fait pas sans impact. Il y a le camion qui apporte notre récupération à l’usine de tri. Les items qu’on met là au cas, pour se donner bonne conscience, mais qui sont finalement mis à la poubelle. Le papier ou les sacs de plastique qui ne sont pas regroupés et qui se retrouvent aussi à la poubelle, le verre qui est recyclable, mais peu recyclé. Ensuite l’acheminement, souvent outremer, de notre recyclage. La production du nouveau produit, son transfert à la compagnie qui le commercialise, et finalement, l’acheminement au supermarché.

La solution? Réutiliser. Comme nos parents à l’époque. Se demander avant de mettre au recyclage si on peut l’utiliser pour autre chose. Et même mieux, se demander avant de l’acheter si on peut l’acheter sans contenant ou dans un contenant facilement réutilisable. Le tout selon nos moyens et le temps qu’on a à y consacrer, bien sûr.

Ceci dit, le recyclage est toujours une meilleure solution que l’enfouissement. Dans la mesure où les choses sont bien faites. À ce sujet, je vous invite à lire ce billet de Sortir les poubelles pour réviser la « base » du recyclage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s