Histoires d’odeurs

Une fille, ça ne doit pas suer. Et, malheur, encore moins puer! J’ai utilisé pendant longtemps des antisudorifiques, même ceux dit « cliniques » à plus de 10$ du bâton. J’étais certaine à cette époque, qu’aucun déodorant ne réussirait à couvrir ma « sueur excessive ».
Lorsque je me suis intéressée au zéro déchet, mon déo est une des premières choses à laquelle je me suis attaquée. C’est que j’en mettais des couches et des couches, alors mes bâtons se vidaient à la vitesse de l’éclair. J’ai fait plusieurs tests, j’ai réalisé que finalement je ne suais pas tant que ça, j’ai appris à accepter qu’un peu de sueur était ok, j’ai trouvé des déodorants potables, mais je ne trouvais rien qui pouvait fonctionner dans un cadre de zéro déchet.
Jusqu’à ce que je tombe sur Purely Great. Un déodorant en petit pot que je pourrais facilement réutiliser. Nous avons filé le parfait bonheur… pendant 1 mois et demi. Ensuite ont débuté les démangeaisons. J’ai arrêté quelques temps, mais à chaque essai les démangeaisons revenaient après un jour ou deux. Après quelques recherchent sur le web, j’ai découvert que je n’étais pas seule, le bicarbonate de soude causait ça à certaines personnes. Retour à la case départ.
Je me suis rabattue sur le déodorant Druide, que j’aime beaucoup, mais qui n’est pas zéro déchet, en attendant de trouver une nouvelle solution. Quelques déchets plus tard, je suis tombée sur le vidéo de Trash is for tossers. Sa recette contenait bien du bicarbonate de soude, mais il était indiqué qu’on pouvait l’omettre. Puisque j’avais en main tous les ingrédients, pourquoi ne pas l’essayer.
Le résultat fut surprenant, pour au moins 2 jours. Ensuite les odeurs réapparurent peu à peu. Un autre échec.
Mais mes recherches m’avaient aussi menée au blogue des Trappeuses avec une curieuse solution, le lait de magnésie. Il était tard, mais la pharmacie était toujours ouverte, alors pourquoi ne pas essayer.
MIRACLE! Le lait de magnésie fonctionne hyper bien pour moi. Directement de la bouteille, étendue avec une débarbouillette. Cette solution n’est pas entièrement zéro déchet, alors je vais probablement pousser l’expérience un peu plus loin, mais le magnésium semble une voie à étudier.

Une réflexion au sujet de « Histoires d’odeurs »

  1. Coucou ! As-tu déjà essayé les déo Schmidt’s ? Je pense qu’il y a du bicarbonate mais avec moi ils sont parfaits: efficaces, doux et sentent bon! Et ils sont dans un pot en verre, donc plutôt bien pour le Zéro Déchet. A bientôt, Juliette

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s